Votre forum est inscrit sur l'annuaire ? S'il vous plaît, aidez-nous en partageant Forums-rpg.fr !

39 joueurs

1,839 sujets

36,285 messages

29/03/17 créé le

Description

Les prédictions ont été annoncées, mais personne n'a écouté. La mise en garde soufflée dans le creux de l'oreille du peuple n'aura pas eu l'effet escompté. Personne ne s'est préparé. Ni les dirigeants, ni les habitants, cloîtrés dans leur paix bien trop belle pour être réelle. Aveuglés par la stabilité installée durant ces dernières années, tous ont cru qu'elle allait perdurer, loin des mauvaises langues et des sombres prédictions. L'ère des misères que d'aucuns renommaient volontiers l'ère de la paix débute dans un maelstrom d'incidents qui éclatent sans prévenir mais qui étaient pourtant si prévisibles. Les erreurs du passé se répètent indéniablement. Chaque nouvelle ère amène sont lot de désolations et les consolations ne sont que provisoires.


Tandis que le joug de la Chantrie s’abat à nouveau sur les mages, que des chasses sont organisées après ceux qui refusent d'être à nouveau enchaînés, que les collaborateurs sont délogés et salement écrasés, l'empire Tévintide resté dans l'ombre prépare son grand retour sur le devant de la scène. Tensions, étincelles minimes qui s'assemblent pour ne plus former qu'une boule de nerfs immense. De nouvelles règles surgissent, animées par des têtes pensantes paranoïaques ou seulement visionnaires. On ballonne les trouble-fêtes, on impose la parole divine, on écrase le laisser-aller qui s'est amené et qui n'aurait pas dû perdurer. Les nouvelles générations prennent le dessus sur les anciennes quitte à écraser la mémoire des anciens et tous les sacrifices faits jusqu'à présent. Les royaumes émergent. Pourtant, quand bien même plus d'une guerre se profile à l'horizon, la plupart des esprits se bercent encore d'illusions. Contrairement aux plus plus vivaces qui sortent enfin de leur coma, aidés par les murmures qui se perdent et les affaires mystérieuses qui s’enchaînent : les tréfonds étrangement vidés des créatures malfamées, les engeances, qui l'habitent. Les disparitions relatées, la certitude d'un nouvel enclin encore plus dévastateur que les précédents. De nouveau le peuple ignore, parce que chacun ne voit que ce qui l'arrange. La vérité est bien trop cruelle et les temps qui s'annoncent insèrent de la crainte dans les cœurs. Seuls les plus courageux se dressent encore face à l'adversité.