Votre forum est inscrit sur l'annuaire ? S'il vous plaît, aidez-nous en partageant Forums-rpg.fr !

86 joueurs

13,256 sujets

343,218 messages

26/04/14 créé le

Historique

Description

« Je vous écris de là-bas, monde oublié et égaré, le regard perdu au loin des champs de maïs. »

C’était il y a trente-trois ans. Trente-trois ans et pourtant, le souvenir demeure, bien vivant dans nos mémoires. Le chaos, la fin de toute chose. Notre monde basculait et nous assistions, impuissants, à sa déchéance. Redwood Hills, Vermont. Un petit coin de paradis vous diront les gens en souriant. Ils vanteront ses mérites et ne tariront pas d’éloges à son sujet, mais ils ne comprennent pas. Je ne saurais vous expliquer comment ni quand elle est apparue, mais elle était déjà là et, tel un poison mortel, s’insinuait dans les rues et dans nos esprits sans que nous n’y prêtions attention. La Rose Lunaire, un nom presque romantique pour cette société secrète si influente à l’époque, dans tout le nord-ouest du Vermont. Une influence si intense au fil des années que les autorités peinaient à la juguler. Les habitants de notre si précieuse ville tombaient un à un sous son joug et peu à peu, des événements étranges se produisaient. Réunions macabres au clair de lune. Animaux disparus. Avertissements sordides sur les murs.

« Je vous écris de la guerre invisible, corps qui tombent et mitraillettes qui claquent, nos cœurs explosent »

Nous ne savions pas ! Ou nous ne voulions pas savoir. Quand les choses ont dégénéré, nous ne pouvions plus nous dissimuler la vérité et les autorités ont décidé d’agir. Mais la Rose Lunaire était bien éloignée de ça ! Hors du temps et de l’espace, son âme perdurerait par-delà sa dissolution. Mercredi trois juillet 1985. Il y a trente ans. Ses membres se sont retrouvés à l’écart de Redwood Hills, dans une vieille grange, ont revêtu de longues capes blanches et se sont joints pour une ultime prière. Puis, tous, d’un même mouvement, ont avalé le poison. Car rien de bon ne pouvait advenir désormais.

« Je vous écris de partout, je vous écris depuis ma volonté, quelques bonnes âmes esseulées, des étoiles qui s’accrochent, promesses de l’aube, le soleil se réveille »

C’était il y a trente ans. Aujourd’hui, Redwood Hills renaît de ses cendres et le village retrouve ses couleurs d’antan. Si les souvenirs subsistent, aujourd’hui, la même rage de vivre anime les cœurs. Plus jamais ça ! Cette communauté soudée et souriante vous accueillera avec plaisir, vous autres, ceux qui n’ont pas connu cette période troublée. Vous, l’avenir de notre ville. Les visages s’illuminent et les nouveaux habitants surgissent, car Redwood Hills n’existe nulle part ailleurs. Nulle part vous ne trouverez ces sourires sincères, cet espoir fou, ce premier rire de l’enfant et ce regard de sa mère, de l’amour brut et sans limites. Cette volonté commune de vivre comme si l’on ne devait jamais mourir…