79 joueurs

404 sujets

2,105 messages

01/05/22 créé le

Historique

Tags

Derniers messages

  • Aucun message n'a été trouvé.

Derniers inscrits

Liens en vrac

Description

Jadis, ce monde était peuplé d'entités immortelles, des incarnations de la nature appelées « Esprits ». Un jour, un de ces êtres décida d'aller à l'encontre des lois et utilisa ses pouvoirs à des fins personnelles. De ses expériences, naquit une monstruosité : la Malice, une essence en opposition avec les principes de l'existence, dont la seule ambition était de répandre la mort et la désolation. Alors, une guerre aux proportions ineffables déchira le monde et, au prix de nombreuses vies, la Malice fût scellée dans la Brume. Folle de rage, celle-ci submergea les terres et les mers, repoussa les survivants dans leurs derniers retranchements, tenta de noyer leur ultime refuge... sans jamais y parvenir. Car Uhr était une terre bénie et lorsque la Malice tentait d'y pénétrer, elle se fractionnait et devenait insignifiante. Ainsi, la menace désormais scellée, les Esprits s'en détournèrent et, pour éviter un nouveau désastre, mirent au monde une progéniture dénuée de pouvoirs. Reconnaissants envers leurs créateurs, les Premiers Hommes les déifièrent autour d'une religion destinée à tous les louer dans la paix et dans l'harmonie.


Au fil des siècles, toutefois, les Esprits cessèrent de se mélanger aux hommes et la religion, appelée « panthéisme », perdit de son emprise. Cela permit notamment à une nouvelle doctrine d'émerger : la science. Grâce à elle, les phénomènes que l'Église préférait ignorer trouvèrent une explication et les interprétations religieuses furent progressivement contredites. Cela provoqua évidemment de nombreux tollés et conflits ; le monde entier commença à questionner les dogmes religieux ainsi que certains aspects de l'Histoire. Naturellement, les interdits religieux furent les premiers à être bafoués ; avec eux, l'interdiction de franchir la Brume.


On ignore quel fut le déclencheur du drame. Toujours est-il qu'il y a trente années de cela, Dainsbourg sombra, engloutie par la Brume. Sous le choc, Uhr tout entier manifesta ses doutes, son incompréhension, avant de chercher à trouver un responsable. Voyant la situation s’envenimer, les chefs d'Etats se réunirent et décidèrent de conclure une Alliance pour œuvrer dans un bien commun. Le temps de mener l'enquête, tous s'accordèrent sur la nécessité de percer les secrets de la Brume et de grands moyens furent mis en œuvre pour l'explorer. Rapidement, on découvrit de nombreuses ruines, des témoignages de civilisations oubliées que les religieux affirmèrent être celles des dieux, et donc qu'y pénétrer en armes était un sacrilège.


Seulement, l'héritage des Esprits n'avait pas réponse à tout et notamment à ce qui avait provoqué la fin de la Sainte Cité. Avec le temps, l'effervescence des découvertes finit par occulter la menace d'un nouveau drame. Aujourd'hui, ceux qui ont connu le drame cherchent à préserver la mémoire des disparus. Mais la nouvelle génération n'a pas connu l'horreur ; elle a été bercée par la frénésie de l'exploration. Des centaines d'hommes investissent désormais les ruines sous la Mer de Brume, non plus pour y trouver la vérité, mais essentiellement pour y dénicher de précieux artefacts.


Si jadis on pensait l'Alliance comme une initiative prometteuse, aujourd'hui elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Petit à petit, les dirigeants des Hautes Cités ont fini par s'en détourner pour organiser leurs propres recherches. Pourtant, son utilité pourrait bien être prouvée à nouveau, depuis qu'une rumeur folle se propage, et ce, malgré les tentatives de certains gouvernements pour la faire taire. Un sombre présage d'une nouvelle catastrophe, contrebalancé par la venue d'un homme, parfois mentionné comme un dieu, qui pourrait sauver le monde. Celui que l'on appelle le « Mandebrume ».