30 joueurs

85 sujets

334 messages

27/11/20 créé le

Tags

Derniers messages

  • Aucun message n'a été trouvé.

Derniers inscrits

Liens en vrac

Description

Qui que vous soyez, où que vous soyez, il vous est sans doute impossible de ne pas l'avoir remarqué. Vous vous baladiez paisiblement dehors avec des amis, vous regardiez un instant à la fenêtre de votre salon, certains même ont probablement levé un instant le nez au ciel.. Mais aucun d'entre vous n'a pu nier sa présence. Il était là, au dessus de vous ; admiratif ? Peut-être dubitatif ou simplement las de vous observer depuis longtemps.

Peut-être s'amusait-il de vous voir aussi terrifié par sa présence ? Pour lui, elle était si habituelle. Depuis tout ce temps - vous ne le considériez que maintenant.


Si seulement vous saviez.

Depuis combien de temps il vous a observé.


L'oeil se tient, droit dans le ciel. Ouvert, sans jamais se fermer. Du matin jusqu'au soir, jamais ne scille, comme s'il ne voulait rien rater de votre pitoyable existence.

C'est arrivé un soir de septembre 2021, alors que le ciel optait pour sa robe presque nocturne, il vous est apparu rayonnant, comme une lumière intense, comme un soleil trop brûlant ou une lune trop vaillante. L'oeil apparaissait pour la première fois, juste au dessus de Londres.

Il n'y a fallu que quelques secondes pour provoquer une panique générale, les réseaux sociaux, les chaînes de télévision, dans le monde - on ne parlait que de ça.

Et ce que ça l'agaçait, qu'on parle ainsi de l'inévitable.


Dans la même soirée, alors que la télévision se veut rassurante, c'est celle-ci qui se coupe brutalement. Pas de signal. Alors, c'est Twitter qu'on ouvre pour les dernières informations, mais cette fois c'est autre chose. Pas de connexion. Alors les plus entêtés se saisissent de leurs téléphones portables, ou bien de leurs fixes mais, c'est étrange, les lignes ne marchent plus. Pas de réseau. Le monde est coupé brusquement dans son élan et pourtant, à Londres, on se demande si tout le monde est dans le même état.

Ce qui est étrange, c'est que les lampadaires et l'électricité marchent encore. Pas moyen pourtant d'appeler sa famille pour savoir si tout va bien, et avec cet oeil géant dans le ciel, c'est inquiétant.


Alors si un simple oeil est déjà inquiétant, comment décrire la suite des évènements ?

On sonne minuit quand plusieurs tremblements prennent place dans le monde, à Londres comme ailleurs. Et lentement, des créatures non identifiées surgissent de çà et là ; des monstres, disent certains - des cauchemars éveillés !

Cette nuit là, pas moyen de quitter Londres, les monstres envahissent les rues, parfois certaines habitations, détruisent tout et tuent ceux qui ne luttent pas. Londres en sang, comme le reste du monde, prisonnier de sa terrible destinée.


Dans tous ce chaos, certains savent déjà de quel robe se vêtir, survivant jusqu'à verser leur propre sang, ils n'ont qu'une volonté, survivre. Car dans ce semblant d'apocalypse, il n'y a pas que les monstres qui sont terrifiants.

Il y a l'Homme, et il sait se montrer bien plus cruel encore.