13 joueurs

112 sujets

883 messages

08/02/21 créé le

Description

« Tout est tari ! » 

« Épuisement des réserves naturelles... »

« Plus de ressources sur terre. »


Voilà ce qu’on peut voir en gros titres des journaux en 2112. Alarmants et inquiétants, ils révèlent au grand public ce que les grandes instances politiques savent depuis déjà une dizaine d’année. Les ressources naturelles de la planète bleue se raréfient drastiquement.


Quelques années plus tard, en 2116, ce n’est plus la seule grosse préoccupation. Les journaux alertent sur de tout autres problèmes : « Le conflit entre les grandes puissances américaines prend de l’ampleur avec l’envoi de missiles sur la capitale canadienne. » ; « Les continents les plus pauvres servent encore de toile de fond aux combats qui agitent les pays riches. » ; etc...


Dans l’objectif de calmer les tensions, l’ONU choisit de révéler l’existence d’une de ses nouvelles agences : l’organisation pour la découverte spatiale (ODS) créée 14 ans plus tôt en 2102. Elle a pour but la recherche dans les systèmes solaires voisins de planètes potentiellement porteuses des ressources qui manquent cruellement sur Terre. L’ONU avec cette déclaration appelle au cessez le feu et à un retour de la paix. Elle déclare : « Nous devons nous unir derrière l’ODS et croire en ses capacités de redonner aux Hommes ce qui leur permet de survivre ! Les guerres et conflits intestinaux ne feront que ralentir les efforts conduit par l’ONU dans cette voie ! »


En 2123, à l’annonce de la création de la première colonie hors du système solaire l’apaisement reviendra sur Terre. Mais il reste instable et précaire. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer et invalider le bien fondé de telles colonies. Parmi eux l’organisation anti colonisation spatiale, plus communément appelée l’ACoSp. Son message, porté par des actions coup de poing autant que par de l’espionnage ou de la corruption, est que cette découverte spatiale n’est rien de moins qu’une colonisation et donc un esclavagisme de l’espace au profit des hommes.


Néanmoins, le travail de l’ODS se poursuit et en 2148, un nouveau stade est atteint. L’humanité peut enfin explorer les systèmes solaires se situant à plus de 100 années-lumière du nôtre. Parmi l’infinité de systèmes planétaires désormais accessibles, l’ODS se concentre sur les plus prometteurs. Parmi eux le système Nymfi, dans lequel on recense 6 planètes dont Néphelaï, présentant un potentiel notable grâce à une très riche concentration en minerais métallifères. C’est donc logiquement qu’en 2152, la colonie N-101 est implanté sur la planète.


Aujourd’hui, 2 ans plus tard, le contact avec Néphelaï est subitement et inexplicablement rompu. Les communications ont cessé et les relevés automatiquement transmis n’arrivent plus. L’ODS ne perd pas de temps et monte en urgence une opération de sauvetage : la mission Diasosi.