15 joueurs

56 sujets

127 messages

17/06/21 créé le

Description

1608 — 1678

Après quelques siècles d’anarchie et de désordre, une faible croyance parvint aux oreilles de la population de Blackford : la possibilité de remonter le temps. En premier lieu, des témoignages stipulant une multitude de vies vécues par un même individu furent exposés. Une théorie au sujet de diverses temporalités n’ayant aucun impact les unes sur les autres fut ensuite dévoilée, et ces rumeurs devinrent le début d’une croyance bien plus précise : voici la genèse de la religion chronosienne. Des manuscrits expliquant les principes, pratiques et objectifs de la religion et du dieu unique, Chronos, furent rédigés et largement publiés à travers le pays ; une île sombre, où le soleil n’existe pas et où la lune, omniprésente et aussi large que deux planètes réunies, se trouve être la seule source de lumière naturelle.


C’est ainsi que naquirent les Hauts Balanciers, dirigeants du parti religieux, les douze Conseillers, à la tête du gouvernement, et l’armée chronosienne, forces militaires soumises aux ordres de Chronos et des politiciens. Une entente commune qui rassembla la totalité de la société : gouvernement, armée et religion. Une théocratie vit le jour et, pour la première fois en plusieurs siècles, les trois pouvoirs se rejoignirent sur un seul et même idéal. Mais alors, il fut nécessaire de séparer la religion, basée sur la dignité, d’un peuple indigne, et de faire la différence entre fidèles et pécheurs. L’arrivée de plusieurs pestes pressa le gouvernement à mettre à l’écart les pestiférés dans le but de préserver leur parfaite société, c’est ainsi que se créa Wastingham. Plus tard, lorsque le gouvernement ne fit plus la différence entre pestiférés et pauvreté, la classe moyenne se vit abandonnée dans la ville basse, tandis que les fidèles et les plus riches furent invités à résider dans la nouvelle création de Chronos : Skyguard, capitale aérienne, loin de toutes ces bactéries. La ville basse prit alors le nom de Middlefall. Quelques années plus tard, la première expérience humaine fut réalisée, et celle-ci fut un succès grandiose qui en motiva plus d’un à suivre le mouvement : l’arrivée de nouvelles races.



1680 — 1780

Nul n’a de souvenirs de ce qu’il s’est passé durant ce siècle. C’est un mystère pour beaucoup, et il est souvent prénommé « la Grande Amnésie ».



1803

Lorsque le gouvernement prit la décision de renforcer son système religieux, les premières patrouilles furent ordonnées à l’armée chronosienne. Leur but : préserver la pratique de la religion unique et se débarrasser des hérétiques, pratiquants de religions illégales puisque différentes de celle imposée, par la peine de mort. Les indignes, quant à eux, sont simplement méprisés et considérés comme une perte de temps.



1814

De nouvelles pestes firent leur apparition, à la grande déception de la population. Les maladies étant considérées comme des péchés, la situation sanitaire n’a fait qu’accroître les discriminations envers les différentes races, notamment celles des Assoiffés et des Mutants, et plus largement celle des Abominations — les Revenants sont considérés comme des individus hors-temporalité et, parfois, comme des monstruosités impossibles. C’est alors que, dans le but de stopper les épidémies, le gouvernement décida de redoubler d’efforts concernant l’avancée scientifique : les expériences sur les humains et autres races furent largement encouragées voire imposées et l’armée reçut l’ordre de récupérer un nouveau-né tous les quinze jours, dans l’objectif de l’utiliser comme un nouveau cobaye, frais et jeune. Le premier signe de rébellion venant des bas-fonds apparut.



1851

Aujourd’hui. Depuis quelque temps, la population sait que la Peste Sanguine résulte d’une expérience ratée venant tout droit d’un laboratoire de Canbury, qui avait été préalablement ordonnée par les Hauts Balanciers. Cela a eu pour effet d’amplifier les tensions entre les différentes régions ainsi que les tentatives de rébellion, et par la même occasion la violence de l’armée envers les habitants révoltés. Aussi, une nouvelle peste a fait son apparition : la Peste Jaune ; certains semblent persuadés que ces maladies sont en réalité une méthode subtile visant à l’éradication des districts des villes basses.