Votre forum est inscrit sur l'annuaire ? S'il vous plaît, aidez-nous en partageant Forums-rpg.fr !

5 joueurs

107 sujets

304 messages

11/03/20 créé le

Description

Apple Cove, ville fictive située au Luxembourg. 10 Janvier 2018.


L'homme avance, couteau bien caché en main. L'excitation monte rapidement. Du sang ! Il lui faut du sang ! Alors qu'il traverse une route, il voit un enfant du coin de l’œil. Il est seul. Tout seul. Pas de parents à l'horizon. L'envie de sang de l'homme augmente encore d'un cran. Il lui en faut. Maintenant. Tout de suite. Et vite ! Ainsi, d'un pas pressé, il se dirige vers l'enfant et lance, de sa voix caverneuse "Bonjour, petit, que fais-tu ici ?" tout en cachant son couteau. Lorsque le petit se tourne vers lui, l'homme brandit son couteau et poignarde à de nombreuses reprises l'enfant.


Perdu. Il est perdu. Il ne sait pas où il est, mais il ne voit pas ses parents. Sa mère n'est pas là. Son père non plus. Les larmes aux yeux, l'enfant tourne sur lui-même, cherchant un moyen de rentrer chez lui. Il entend alors une voix d'homme et plein d'espoir, se retourne. Puis une grande douleur s'empare de son corps. Son tout petit corps. Il essaie de crier, mais l'homme a posé sa main libre sur sa bouche. Les larmes lui coulant sur les joues. l'enfant hoquette et, lorsque l'homme, enfin satisfait, retire son couteau, le corps de l'enfant chute au sol. Le sang se vide doucement de son corps. Lentement, lentement. Goûte par goutte. Litre par litre. La dernière chose qu'il voit, c'est le visage de l'homme qui causa sa mort. Alors, dans un dernier élan d'espoir, l'enfant ouvre la bouche et hurle le nom de sa maman. Avant de fermer les yeux, pour toujours.


Horrifiée. Elle est horrifiée. Où est passé Mathias ? Où est son petit garçon ? Tournant en tout sens, elle panique et hurle le prénom de son petit garçon. Alors que, paniquée, elle demande partout autour d'elle où est son petit garçon, elle entend un hurlement qui lui glace le sang. C'est la voix de son tout petit. Horrifiée, elle crie son prénom et se met à courir en direction du hurlement. Un cri strident brise le silence des lieux lorsqu'elle découvre le corps de son petit. Il est allongé sur le sol, en chien de fusil, une flaque de sang autour de lui. Elle se jette sur le corps, le prend dans ses bras et se met à se balancer d'avant en arrière. Elle ne sait pas quoi faire. Alors elle le berce, comme quand il était tout bébé. Son tout petit bébé. Les larmes coulant sur ses joues, elle caresse le visage de son enfant et, se penchant sur son corps, se met à sangloter. Elle le sait, c'est la dernière fois qu'elle le voit. Alors, désespérée, elle crie. Elle hurle son chagrin.


Les gens arrivent et se pressent autour d'elle. Tous sont horrifiés. Qui a commis cette atrocité ? Malheureusement, personne ne le sut. Était-ce un crime isolé ? Pourquoi le petit était-il mort ? Mais qui avait fait ça ? Le maire fit classer le meurtre en "cas isolé". Sauf que petit à petit, les citoyens se mirent à avoir des doutes. L'agissement du maire était suspect, très suspect. Puis, l'ont apprit l'horrible vérité, le petit Mathias n'était pas la première victime. Il avait été la cible d'un tueur en série.


La ville, petit à petit, tomba dans la paranoïa la plus pure. Tous se méfiaient. Tous avaient peur. Et ils n'espéraient tous qu'une seule chose : que le meurtrier soit retrouvé. Car, qui sait ce qu'il pourrait faire d'autre ?