Votre forum est inscrit sur l'annuaire ? S'il vous plaît, aidez-nous en partageant Forums-rpg.fr !

48 joueurs

626 sujets

5,720 messages

26/02/18 créé le

Historique

Tags

Derniers messages

  • Aucun message n'a été trouvé.

Derniers inscrits

  • Aucun joueur n'a été trouvé.

Liens en vrac

Description

Durant des siècles et des siècles, la grande prophétie d'Ithlinne guida les peuples dans leurs quêtes, les Hommes dans leur vie et leur donna cette peur semblable à l'enfer. Laissez-moi vous la citer, pour que toi, jeune lecteur de cet ouvrage, tu comprennes un peu mieux le monde dans lequel tu te trouves et le monde dans lequel nous avons vécus.


"Le Blizzard du loup approche, l'ère de l'épée et de la hache, le temps de la Lumière Immaculée, le Temps du froid immaculé, le temps de la Folie, le temps du Mépris. Tedd Deireadh, l'Age Ultime. Le monde périra dans la glace et renaîtra sous un nouveau soleil. Né à nouveau du Sang Ancien, d'hen Ichaer, d'une graine plantée.. Une plante qui ne poussera pas : elle prendra feu !"


Cette prophétie nous appelant à la fin du monde, à des temps sombres par lesquels nous sommes passés, cette prophétie meurtrière créant à tous un sentiment de terreur à l'appel du futur. Voilà avec quoi nous avons vécus. Aujourd'hui, cette prophétie est abolie, la fin du monde repoussée par l'Enfant de Sang Ancien, Cirilla Fiona Elen Riannon mais nous demeurons toujours dans cette peur.


Après tout, nous avons survécus à la première conjonction qui ferma les portes entre les mondes et qui déversa la magie sur nos terres. Néanmoins, même si cette prophétie fut annihilée en son sein, elle n'empêcha pas une seconde conjonction qui apparue il y a de cela un an. Laisse-moi t’expliquer. Lorsque l'Enfant de Sang Ancien traversa les mondes pour empêcher la glace et la mort de s'abattre sur nous par le biais de Tor Gvalch'ca, une tour elfique surplombant les hauteurs de l'île d'Undvik à Skellige, elle libéra une nouvelle force magique. Cette puissance magique rouvrit des portes qui avaient été fermées avec la première conjonction, des portes entre les mondes, mais elle déversa également de nouvelles magies et amena avec elle de nouveaux monstres.


C'est ainsi que l'Hirondelle scella à nouveau notre sort aux mains de ceux qui maîtrisaient la magie mieux que n'importe qui d'autres : les Aen Saevherne, les Elfes Aen Elle érudits ; ceux-ci qui vivaient reclus dans leur monde, dans leur capitale de marbre, qui devenaient maintenant une menace pour notre monde. Nous les avons laissés s'infiltrer sur nos terres, même s'ils n'étaient que peu, nous les avons laissés nous observer avant qu'ils ne repartent dans leur capitale. Qu'attendent-ils de nous ? Nous n'en savons rien. Cela fait maintenant une année que nous n'avons plus de nouvelles d'eux.


Et pourtant, chaque jour qui passe laisse découvrir une nouvelle folie : un nouveau monstre, un nouveau sort, de nouveaux possédés. Ce monde est-il en perdition comme lorsque la première conjonction frappa nos terres ? Ou est-ce un signe que nous allons pouvoir finalement vivre comme tout le monde ?


Néanmoins, aujourd'hui, les chasseurs de sorcières de Novigrad se font plus rares, moins oppressants vis-à-vis des mages de la cité, les vampires se dissimulent de mieux en mieux à Toussaint et la guerre se termine peu à peu. Toi, qui me lis, fais partie de cette population en déclin qui essaye de se relever après les heures sombres que nous avons connues. Si le Dernier Âge, le Temps de la Fin sonne, nous serons présents pour nous battre ; que ce soit par des mots, des fourches, des épées ou des sorts. Nous ne laisserons plus les rois décider de notre sort, nous ne laisserons plus les monstres nous affaiblir et décider de notre mort. Car même si la prophétie est sans doute éteinte, on peut encore ressentir son poids sur nos têtes. Nous pouvons ressentir les mots qui résonnent encore, malgré cette révélation que la menace ne pèse plus.


Car voici venir le temps de la Hache et de l'Épée ! Voici venir le temps de la Folie et du Mépris !

Personne ne mènera cette guerre pour nous!


- Extrait du chapitre second de l'ouvrage Le Temps de la Fin, rédigé en 1276 par le vicomte de Lettenhove Julian Alfred Pankratz, plus communément appelé Maître Jaskier.